Accueil
Services
Témoignages
Livres
Évènements
Mon approche
Philosophie
Historique
Articles
Contact

English




La connaissance de soi

Se connaître est le fondement de tout changement et de toute transformation véritable. C’est la voie la plus simple et la plus directe vers l’essentiel de ce que nous cherchons. Que le but soit la capacité d’être en relation avec les autres, la capacité de vivre sa vie au quotidien ou la réussite de ses plans de vie ; ou que le but soit l’accès à la guérison, à la confiance, à l’amour, au bonheur, à la paix ou à la liberté, cela se réalise par la connaissance de qui nous sommes.

La connaissance de soi nous permet de voir que nous pouvons réellement et assurément nous transformer, et nous permet de voir que le seul véritable empêchement au changement est de ne pas vouloir changer.

Les hésitations face au changement peuvent être :
Penser qu’on ne peut pas changer.
Ne pas savoir comment changer.
Sur la voie du changement, suivre des conseils qui nous nuisent.
Être profondément identifié et attaché à une façon de vivre qui n’est plus appropriée et qui nous limite.
Être découragé devant la tâche trop amplifiée du travail du changement.
Penser que le travail ne peut se faire sans douleur.
N’avoir confiance en aucun processus de changement.

Se connaître c’est de savoir que c’est à partir de nos propres besoins, désirs et aspirations que nous créons la vie qui nous convient et que nous décidons du déroulement de nos vies.

C’est à partir de qui nous sommes que nous vivons notre vie. Notre façon de voir la vie dans ses moindres détails et notre façon d’aborder la vie nous rend soit libres ou soumis aux événements, soit éveillés ou inconscients de la nature des choses, soit heureux ou malheureux. Notre vision du monde détermine notre façon de vivre. Là est la source.

Connaître notre propre nature c’est connaître nos fonctionnements, le fonctionnement de la vie, et c’est connaître la nature de l’existence.


L'accompagnement

Le voyage à travers cette vie peut être fait sans souffrances inutiles. Et rien ni personne ne peut nous obliger à rester dans les difficultés ou dans une vie insatisfaisante.

Pour être heureux, l’être humain doit retrouver son chemin. Il doit se connaître, savoir ce qu’il veut et agir par rapport à ces faits. S’il n'agit pas selon ces faits, c’est parce qu’il a peur. Et s’il a peur, c’est parce qu’il porte des blessures ou des croyances qui le retiennent ou qui le limitent. C’est parce qu’il porte des empêchements dont il doit se libérer.

Pour faire ces pas, il a besoin d’être accueilli, écouté et compris. Il a besoin de guérir et d’être guidé. Il a besoin d’une présence rassurante et d’un endroit où il peut se raconter, sans honte et sans peur ; en toute sécurité. Il a besoin d’un endroit où il peut voir où il est allé, où il est, et où il va. Il a besoin d’aide pour comprendre clairement, facilement et rapidement ce qu’est son chemin.



Après avoir dressé un portrait de l'essentiel de votre vie ou de votre situation, je vous guide vers vos besoins, vos aspirations et vers le chemin qui est le vôtre. Je vous éclaire vers de nouvelles prises de conscience et vers un processus de décision qui part de vos propres choix. Je vous accompagne vers une vie plus en accord avec ce que vous cherchez vraiment et avec ce qui importe le plus pour vous.

Les solutions aux difficultés, l’amour et la paix intérieure, la force de vie et la confiance en soi sont accessibles et sont à notre portée. Les rencontres que je vous propose sont des accès directs vers la réalisation du bonheur et vers la liberté que nous cherchons.


Sources et influences

Les domaines qui ont le plus influencé mon approche sont les trois domaines de la psychologie humaniste, de la philosophie non-dualiste* et de la spiritualité des grands enseignants. Car les aspirations humaines de ces domaines sont communes, soit la guérison de la souffrance, la poursuite du bonheur et la recherche de la libération. Des chemins différents qui tendent vers le même but ultime.

* Non-dualisme : voir au centre de la page Historique.


Déroulement des rencontres

Pour débuter, des questions simples, précises et orientées sont posées. Ces questions nous amènent au cœur du vécu et à la source de l’histoire personnelle. Tout en respectant les limites de l'invité, elles nous amènent à l’essentiel le plus directement possible. Elles nous dirigent vers une vision et une compréhension claire des sujets abordés, en évitant de perdre de vue le but de la rencontre et en évitant de se disperser. Elles permettent l’exploration en profondeur de sujets personnels ou de questions fondamentales.

Un regard sur les croyances est souvent indispensable. Les croyances affectent directement nos vies. Elles sont ce que nous avons appris sur la vie, à l’origine, ne connaissant plus la vérité. Nous nous en servons pour créer notre vie, pour faire nos choix, pour prendre nos décisions. Elles affectent la façon dont on voit la vie dans tous ses détails. Les croyances sont à la base de notre système de pensée. Elles nous empêchent souvent d’être libres et de vivre la vie selon nos plus grands désirs et nos plus grands besoins.


Rappel de quelques principes

Certaines conditions permettent de susciter un climat inspirant et bienveillant où ce que nous cherchons est mis en lumière. Il se crée alors un contexte propice à l'ouverture; propice à l'apaisement de la douleur et au processus d'évolution personnel. Quelles sont donc ces conditions ?

Avec son expérience, avec ses connaissances et avec sa compréhension du fonctionnement de l'être humain et de la vie, l’aidant accompagne l’invité vers une plus grande compréhension de ce qu’il a vécu, de qui il est, et de ce qu’il vit. Cela permet à la personne accompagnée de mieux voir où elle se situe dans sa vie. Et, sachant mieux ce qu'elle veut faire de sa vie, elle fait des choix plus éclairés et plus conscients. Avec ces nouvelles connaissances, elle choisit mieux sa vie. Elle est en paix et se sent plus libre.

L'aidant, avec l'invité, crée un contexte propice à l'ouverture et à la prise de conscience.
Entre autres, trois qualités de l'aidant sont importantes pour créer ce contexte : sa capacité d'écoute, sa capacité de compréhension et la qualité de sa présence.
Dans l'approche que je privilégie, l'invité doit se sentir véritablement écouté. Il doit se sentir accueilli et il doit avoir l'espace et le temps qu'il lui faut pour qu'il puisse s'arrêter, se raconter et être accompagné dans ce qui l'intéresse le plus. Ainsi, il peut sentir qu'il est au bon endroit, au bon moment. Puis, l'aidant doit être capable de comprendre et de bien voir la situation de l'invité. Il doit l'éclairer et être capable de voir avec lui l'essentiel de ce qu'il a vécu et de ce qu'il vit, les points les plus fondamentaux de sa situation et de son histoire personnelle. Il doit pouvoir l'accompagner vers la réalisation de ses nouveaux plans de vie. Et enfin, l'aidant doit avoir une bonne qualité de présence : ouverture du coeur, ouverture de l'esprit, lucidité, attention. Je dirais que cette présence est souvent la qualité la plus importante pour accompagner quelqu'un qui souffre et qui se sent perdu ou pour bien communiquer avec quelqu'un qui est dans un processus subtil de recherche personnelle.



À la page Services vous aurez un aperçu de quelques sujets abordés et à la page Philosophie vous verrez quelques extraits de textes sur ces mêmes sujets.